Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

L’Île

 

À la découverte de Las Palmas de Gran Canaria

Las Palmas de Gran Canaria se trouve à 20 km de l’Aéroport International de Gran Canaria. Il faut une vingtaine de minutes pour les parcourir par l’autoroute GC-1.

On peut également arriver à Las Palmas par la mer. Le Port de La Luz y Las Palmas, en plus de liaisons quotidiennes avec les autres îles de l’archipel et avec Cadix une fois par semaine, est le port d’attache de bateaux de croisières dont la saison commence en octobre et se termine en juin.

La ville dispose de deux gares routières (estación de guaguas) au parc San Telmo et au parc Santa Catalina qui proposent des liaisons non seulement avec tous les quartiers de la ville mais aussi avec toutes les municipalités de l’île.

Cheminer dans les rues de Vegueta pousse le visiteur à faire un exercice d’histoire qui lui permettra de s’arrêter sur quelques-uns des chapitres les plus intenses de la ville. L’ermitage de San Antonio Abad, la Place Santa Ana, sur laquelle se trouvent la Mairie, l’Évêché, la Casa Regental et la Cathédrale de Santa Ana sont quelques-unes des traces de l’histoire à avoir traversé ces cinq siècles.

Vegueta abrite des musées comme la Casa de Colón (Maison de Christophe Colomb) où on peut découvrir de près les aspects les plus intéressants du voyage de Christophe Colomb aux Amériques ainsi que son séjour dans la ville et le Museo Canario (Musée Canarien) où on peut se plonger dans les vestiges historiques des anciens peuples ayant vécu sur l’Île de Grande Canarie. Le Museo de Arte Sacro (Musée d’Art Sacré) propose aux visiteurs une exposition rassemblant diverses pièces de dévotion religieuse. Contraste mémorable avec l’esprit du quartier, Vegueta accueille également le Centro Atlántico de Arte Moderno (Centre Atlantique d’Art Moderne) dont l’itinéraire en fait une des salles les plus à l’avant-garde et les plus intéressantes du panorama artistique national.

Les exemples d’architecture traditionnelle, les patios des maisons, emplis de plantes, les places piétonnes comme celle del Pilar Nuevo, Santo Domingo et celle del Espíritu Santo, présidée par une belle fontaine en pierres de taille, les balcons de bois, les rues pavées, sont les meilleures excuses pour abandonner quelques heures la plage.



Avant de quitter le quartier de Vegueta, vous pouvez visiter le théâtre de Guiniguada , ou faire un tour sur le marché qui date de 1854.

Après sa fondation, la ville s’est étendue de l’autre côté du Ravin Guiniguada, donnant naissance au quartier de Triana ; à l’origine c’était le quartier commerçant et marin. Ici, le visiteur peut profiter d’une agréable promenade dans la rue Mayor qui donne son nom à la zone : y sont rassemblés quelques-uns des bâtiments de grande valeur historique et artistique. Dans le Parc de San Telmo, on trouve un ermitage et deux kiosques de style moderne dont un est consacré à la musique.

Le Théâtre Pérez Galdós, d’inspiration italienne, est un des édifices emblématiques de la ville. Parmi les lieux fréquentés où on voit du monde dans le quartier de Triana, la Place Hurtado de Mendoza et la Place de Cairasco sur laquelle se trouvent de remarquables bâtiments : l’Hôtel Madrid et le Gabinete Literario (Cabinet Littéraire), de style néoclassique et à la décoration moderniste.

Sur cette place, on peut se reposer et profiter de cette ambiance détendue assis à l’une des terrasses. Dans l’environnement de Triana se trouve un autre des éléments architectoniques les plus intéressants de Las Palmas de Gran Canaria, l’Édifice Quegles, de 1900. Enfin, dans ce quartier, vous trouverez la Casa Museo de Pérez Galdós (Maison Musée de Pérez Galdós), vous y découvrirez les archives documentaires sur la recherche biographique et littéraire du romancier, né dans cette même maison.

En centre-ville, tout près de la Plage de Las Alcaravaneras on trouve le Parc Doramas. Ses jardins, récemment réhabilités et rénovés, hébergent des exemplaires de fleurs autochtones et on trouve dans son enceinte l’ensemble du Pueblo Canario (Village Canarien),. Celui-ci est une démonstration de l’architecture traditionnelle canarienne où est installé le Musée Néstor consacré à la figure de Nestor Fernández de la Torre, peintre moderniste et un des artistes les plus significatifs de l’archipel. L’historique Hôtel Santa Catalina, à l’architecture coloniale et inauguré en 1890, complète cet ensemble au cœur de la ville.

Le Muelle Deportivo (Port de plaisance), celui ayant la plus forte capacité d’amarrage des Canaries, est situé sur l’Avenida Marítima face à l’Hôtel de Santa Catalina. C’est de là que part une des régates transatlantiques les plus connues d’Europe, la Atlantic Rally for Cruisers, ARC, qui relie Grande Canarie et Santa Lucía aux Caraïbes.

Dans la zone du port se trouve un des parcs les plus emblématiques de la ville : le Parc Santa Catalina, exemple de la vie dans la rue. On y trouve le Museo de la Ciencia (Musée des Sciences) et l’Edificio Miller (Édifice Miller) qui accueille toute sorte d’activités culturelles. Le Parc Santa Catalina est aussi le centre névralgique des festivités du Carnaval et du Festival de Teatro y Danza (Festival de Théâtre et de Danse) qui se tient pendant les mois d’été.

Dominant la plage de Las Canteras, à une de ses extrémités, se trouve l’Auditorium Alfredo Kraus, scène des principaux concerts de musique, il accueille également des congrès internationaux.

Pour profiter de la beauté du paysage de la municipalité, le visiteur peut se rendre dans le quartier résidentiel de Tafira où on peut admirer l’architecture canarienne. Dans cette zone se trouve le Jardin Botanique Viera y Clavijo, qui regroupe les principaux endémismes botaniques de l’Archipel.

Mais une des promenades les plus spectaculaires et agréables, est celle qui conduit à la Caldera de Bandama, cratère d’un volcan endormi – d'un kilomètre de diamètre et 200 mètres de profondeur – c’est de là qu’est sortie la lave qui a formé le pic de Bandama et d’où on peut jouir d’une vue panoramique privilégiée.

Les plages

Las Palmas de Gran Canaria est une des rares capitales d’Espagne à pouvoir compter des kilomètres de plage. Ajouter à cela les excellentes conditions climatiques de l’Île qui permettent de les fréquenter toute l’année.

La principale et la plus touristique est la plage de Las Canteras: trois kilomètres de sable blond à côté d’autant de kilomètres de promenade sur laquelle sont proposés tous types de services : hôtels, restaurants, bars et terrasses. A la tombée du jour, la plage devient un des meilleurs endroits pour tous ceux qui veulent pratiquer du sport ou se détendre en se promenant.

La plage de El Confital s’ouvre aux pieds des montagnes comme un prolongement de la mer. À cet endroit, le soleil était mis à profit pour assécher les marais salants. Sur son littoral arrive la meilleure vague droite d’Europe pour la pratique du surf.

La plage de Las Alcaravaneras est située dans le centre de la ville près du port de plaisance. Avec près de 1000 mètres de sable blond elle est encadrée par les deux clubs nautiques de la ville. Abritée par les quais du Puerto de La Luz, cette plage est le lieu idéal pour la pratique de sports nautiques, surtout la voile.

Enfin, la plage de La Laja se situe à la sortie de la ville en direction du sud de l’Île. C’est une plage de sable noir surplombée par une agréable promenade maritime et une digue de protection contre la houle. C’est une zone où sont réunies d’excellentes conditions pour la pratique du surf et de la pêche.

Achats

Las Palmas de Gran Canaria compte 4 grands centres commerciaux : Las Arenas, la Ballena, 7 Palmas et El Muelle, en plus des zones commerciales de Triana, Mesa et López où des établissements commerciaux et espaces de détente et de services ouvrent leurs portes pour qu’on ait le choix dans un large éventail de produits et de prix. De plus, sur la zone de Santa Catalina, soulignons la présence d’un petit commerce spécialisé en image et son.

Si on souhaite acquérir des produits traditionnels et du terroir, la ville compte 4 marchés situés à Vergueta, sur le Port, à Alcaravaneras et à Altavista. Ceux qui préfèrent l’artisanat peuvent se rapprocher du marché qui se tient les dimanches à Vegueta, de l’ensemble du Pueblo Canario ou de la boutique de la FEDAC (Fondation pour l’Ethnographie et le Développement de l’Artisanat Canarien) à Triana. Une autre possibilité est le marché des antiquaires qui se déroule le premier dimanche de chaque mois au Parc Santa Catalina.

Gastronomie

À Las Palmas de Gran Canaria, il est possible de déguster une large gamme de plats typiques qui font partie de la gastronomie canarienne, depuis le sancocho (plat à base de poisson et de pomme de terre), composé d’un poisson appelé ‘cherne’, jusqu’à divers plats de viande à choisir entre des carajacas (plats autour du foie de veau) accompagnées de pommes de terre ridées et de mojo (sauce aux poivrons), du porc, du lapin en daube, des pieds de porc, de la ropa vieja (plat à base de bœuf et de pois chiches) ou du chevreau.

Ne quittez pas la ville sans avoir goûté un de ces plats typiques ni sans avoir dégusté ses pâtisseries provenant des villages de l’intérieur de l’Île comme c’est le cas des suspiros de Moya, le bienmesabe de Tejeda ou les gâteaux appétissants fabriqués par les sœurs Cisterciennes de Teror.

Le ‘taperío’, l’apéritif populaire est également très courant à Las Palmas de Gran Canaria. Les zones de Vegueta, Triana, el Puerto ou Tafira sont des lieux courants pour déguster quelques tapas en plein air, installés à une petite terrasse.



Plus d'options pour votre voyage
Si vous souhaitez effectuer des excursions ou circuits dans le centre historique de Las Palmas de Gran Canaria, vous pouvez contacter Tripgrancanaria


Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal