Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

L’Île

 

À la découverte de Santa Brígida

L’histoire de Santa Brígida se reflète encore dans son environnement naturel qui peut faire l’objet d’une excursion très intéressante pour tous les visiteurs de la municipalité. Un des sites où on peut découvrir le passé aborigène est la Grotte de Los Frailes, située à côté du pont de la Calzada et creusée dans la pente du volcan de la Caldereta. C’est un gisement formé par 37 grottes naturelles et il a été découvert en 1933.

La Grotte des Canarios se situe sur la paroi nord de la Caldera de Bandama. Elle était utilisée par les anciens canariens comme grenier et on peut y voir d’importantes inscriptions lybico-berbères, connues depuis le XIXème siècle. Des poteries ont été trouvées sur ce gisement, elles font partie de la collection du Musée Canarien. Les Valle de La Angostura et Las Meleguinas offrent aussi de nombreuses marques aborigènes intéressantes. Il s’agit d’une série de grottes creusées dans la roche, des silos et sentiers. Son importance a poussé à déclarer le canton comme Bien d’Intérêt Culturel. Dans les environs de La Angostura se trouve l’ensemble archéologique du Tejar. Il tire son nom d’un ancien four de tejas, existant depuis le XVIème siècle. On peut y voir les restes d’un mur de pierres sèches qui suggère l’existence d’une maison aborigène ou la formation d’un tumulus funéraire. On a aussi trouvé des pièces de céramique, des poteries ou sculptures et de curieuses pintaderas (symboles aborigènes peints).

En se promenant dans le centre du village, on peut aisément voir l’Église Paroissiale de Santa Brigida. En 1525 a été fondé le premier ermitage où se trouve l’actuelle Église. Le temple, après avoir subi un incendie, présente un extérieur de style néogothique et présente un intérieur typique de nombreuses églises de l’île: plans de trois nefs de même hauteur, voûtes en arc de cercle montrant de sévères caractéristiques par rapport à l’ancienne structure. On peut également visiter le Parque Agrícola Guiniguada (Parc Agricole Guiniguada), près de la Palmeraie de Satautejo.

Aux alentours, Santa Brígida offre des paysages d’une beauté extraordinaire, signalons entre autres le dragonnier des Gorges Alonso, situé dans la zone du même nom, on calcule qu’il aurait 500 ans, il attire l’attention non seulement par sa beauté et sa majesté mais aussi par sa situation, en effet il est accroché à un rocher.

La zone du Monte Lentiscal se caractérise par l’abondance et la diversité de ses essences ; les lentisques, mocans, arbousiers, dragonniers, oliviers sauvages, sabines…, qui ont donné lieu à différents toponymes de la zone. Actuellement, la surface boisée a diminué à cause de la construction massive, remarquons la culture de la vigne.

Le Monument Naturel de Bandama, situé à 574 m d’altitude et s’étendant sur 325 hectares pour un diamètre de 1 km. C’est le plus grand des volcans ayant été récemment en activité sur Grande Canarie. Il s’agit d’un cône de cendres relativement symétrique, avec un cratère en fer à cheval ouvert au nord-est qui surgit dans la ligne de partage des gorges des Goteras et des Hoyos. Ce volcan a déposé une surface très étendue de lapillis sur une épaisseur de quatre mètres en moyenne, constituant le champ de pyroclastes le plus étendu de l’Île.

Du sommet, on peut percevoir une grande partie de l’Île de Grande Canarie, près de la Caldera se trouvent le Club de Golf et le Club Hippique de Bandama.

Santa Brigida a un autre grand attrait pour ceux qui viennent la visiter: la Route des Vins. Les Lagares sont le premier arrêt sur cette route vitivinicole, situé tout près des terres du volcan de Bandama. Il y a au total sept pressoirs. C’est dans cette région que l’on trouve un manoir, et tout près de là, nous trouvons la Cruz del Inglés (Croix de l’Anglais), à la limite entre les municipalités de Santa Brígida et Las Palmas de Gran Canaria. La route se poursuit vers la Caldera de Bandama dont le nom provient de Daniel Van Dame, un commerçant flamand du XVIIème siècle et si on prend la route générale on arrive au Monte Lentiscal où on découvre le monument en l’honneur de la région vitivinicole et ou on peut déguster dans l’une des caves de la zone les fameux vins du Monte. Quelques-uns de ces vins ont des appellations d’origine. L’ascension de la Caldera offre la possibilité d’observer des propriétés qui se consacrent à la culture de la vigne, installées sur des terres de lave ou ce qui revient au même: cône de scories.

Achats

Tous les samedis et dimanches matin, Santa Brígida ouvre ses portes à son marché de produits agricoles et artisanaux. Ici, les villageois et visiteurs peuvent acheter les produits du terroir, un grand choix de fromages, du pain de campagne, des confitures et miels fermiers et une pâtisserie variée.

Mais Santa Brígida est aussi caractérisée par le travail artisanal de fabrication de poteries en argile et autres pots. C’est dans le quartier de La Atalaya qu’est rassemblée la majeure partie de la poterie locale. Dans le centre historique de Santa Brígida, il est possible de visiter la Casa Alfar de Panchito et le Centro Locero de La Atalaya, qui rappellent cette tradition tout en offrant au visiteur un attrait culturel.

La municipalité de la Villa de Santa Brígida a aussi été connue pendant des années pour la fabrication d’instruments à corde: timples (sorte de guitare typique), guitares, mandolines espagnoles, etc. pour la réalisation desquels on utilisait différentes essences comme le noyer, l’oranger, le kaki... Les dentelles canariennes et broderies ont également été présentes sur l’artisanat de cette municipalité de même que la confection de balais en feuille de palme.

Gastronomie

À Santa Brigida de même que dans de nombreuses autres municipalités de l’intérieur de l’Île, la gastronomie canarienne est très présente. L’activité locale tournée vers l’agriculture et l’élevage permettent de proposer aux visiteurs de riches plats de viandes grillées, des potages de légumes et des bouillons exquis.

Mais, à Santa Brígida ce qui est caractéristique c’est le travail artisanal de produits comme le miel, la confiture de fruits régionaux et la pâtisserie à partir de miel et d’amandes, principalement.

Et pour agrémenter tous ces mets succulents, Santa Brígida offre quelques-uns des meilleurs vins locaux et de l’Île: les vins del Monte, dont plusieurs sont d’appellation d’origine.

Et comme dessert, les fameux gâteaux lustrés et les massepains.

Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal