Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

Nature

 

Escalade

Deux sont les facteurs qui ont fait de l'île de la Grande Canarie l'une de plus importantes destinations touristiques internationales: son climat privilégié et son orographie volcanique. Par ailleurs, ces deux facteurs ont crée le scénario parfait pour la pratique de sports de montagne qui ne sont pas d'hiver. L'un de plus pratiqués est l’escalade sur la roche, un authentique paradis de roche et verticalité à découvrir sur l’île, ceci donnant lieu à la création d’importantes zones d’école. Preuve de l’élan expérimenté dans cette modalité est la création continue de nouvelles voies de difficulté supérieures, l’accroissement du nombre d’escalateurs et l’accroissement du nombre d’associations.

Un relief idéal pour pratiquer l’escalade appelée la Grande Canarie

Le relief volcanique de la Grande Canarie fut construit pendant les trois cycles éruptifs qui ont eu lieu tout au long de 16 millions d’années. Les rochers les plus anciens qui furent émises sous la forme de coulée, même si elles ont une composition et une lithologie différentes, sont les plus appropriés pur pratiquer l’escalade due à sa solidité, qui est très grande, et son adhérence. L’érosion finit par modeler les éléments qu’aujourd’hui caractérise le paysage de l’île: des ravins, des falaises, des créneaux, des cratères, des rochs... Sur ceux-ci vous trouverez le plus ample repertoire de fissures, de cheminées, de plaques, de dièdres, de extraplombs, de toits, etc... Tout cet ensemble fait que l’île soit un gigantesque scénario pour pratiquer l’escalade avec un grand nombre de possibilités qui restent à découvrir. Actuellement, l’escalade se pratique sur toute l’île, mais les lieux avec les meilleurs accès et les meilleurs rochers sont les zones les plus populaires où se trouvent les écoles d’escalade.

Zones d’escalade

Aux Sommets il faut remarquer le Roque Nublo, aiguille composée d’un excellent conglomérat basaltique avec 12 voies très belles et de nombreuses variantes selon la difficulté, symbole de l’île de la Grande Canarie et berceau de l’escalade sur l’île. D’autres rochers sur cette même zone et aussi très bons pour l’escalade sont le Palmés, au Toscón de Tejeda, le Betancuria, à Ayacata ou Narices, au pied du côté Nord du Roque Bentaiga, ceci ne permet que l’escalade sous autorisation due à sa valeur archéologique.

Près du rocher de Nublo se trouve le rocher d’Ayacata, sanctuaire de l’escalade traditionnelle où se trouvent le plus grand nombre de voies classiques, toutes avec une longueur et difficulté très variés, elles se distribuent dans les zones appelés la Librería, le Frontón du GEC, la Candelilla, le Montañón. Plus loin se trouvent le Pino et l’Aserrador qui offrent les voies les plus hautes en mur en conglomérat basaltique de l’île.

Au Nord-Ouest, sur plus de 1000 mètres de hauteur, se trouve Tamadaba, ancien massif montagneux qui est couvert de pins semés par les murs des montagnes toutes en verticale. En haut, dans ses coulées, l’on peut trouver les zones de Lomo Caballero, Supernova, La Perfumería ou le Gulich, ceci avec sa très connue voie d’Emiliano Zapata, qui ont fait de cette zone la capitale de l’escalade en la Grande Canarie.

D’autres zones sont Costa Ayala, ancienne école d’escalade, Bañaderos, des falaises marines situées à 3 et 14 km de la capitale de l’île sur l’autoroute du nord GC2; et Meleguinas, près du pont du même nom dans le municipe de Santa Brígida.

Le nouveau scénario de l’escalade à niveau sportif et du boulder se trouve sur les murs érosionés par la dynamique torrentielle et sur les ravins du sud de l’île. Les plus visités sont: la Sorrueda, au ravin de Tirajana, tout près de Santa Lucía, qui est la première zone d’escalade sportive de l’île; et Fatagonia, au ravin de Fataga, tout près de la maison de campagne du même nom. Les ravins récemment découverts au sud de l’île sont celui de Berriel et d’Ayagaures, ils offrent la même qualité de rocher et un climat très doux qui permet pratiquer l’escalade pendant toute l’année.

Avertissements

A part des lieux très particuliers tels que ceux de propriété privée, ceux destinés à l’usage militaire ou ceux qui sont protection écologique spécifique, il n’existe aucune interdiction pour la pratique de ce sport. Les seules interdictions sont celles de l’usage et la jouissance des espaces naturels, qui évitent l’impact sur l’environnement et sont un danger pour le mode de vie ou pour les habitants des zones rurales.

Aussi, la pratique de l’escalade exige la documentation appropriée à ce sport: Licence de la fédération, l’assurance responsabilité civile, l’assurance d’accident, etc. Il est aussi recommandé de mettre au jour tout renseignement concernant les zones d’escalade, la réglementation, l’équipe, etc. à travers la Fédération Canarienne de Haute Montagne et d’Escalade ou se faire accompagner par un escalateur de l’île.


Climbo
Adresse: Paseo Tomás Morales 68, 1ºA
Téléphone: (+34) 636 898 493 / (+34) 687 512 500
Web: www.climbo.rocks


Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal