Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

Culture

 

Patrimoine Archéologique

 Monastère de Valerón (Santa María de Guía)

Le site arquéologique le plus spectaculaire de toutes les Canaries, avec un grenier collectif énorme, témoignage de l’activité agricole des canariens et du pouvoir des castes dirigeantes.

 La Cueva Pintada (Gáldar)

Un des sites les plus importants des Canaries, non seulement en raison de ses dimensions, mais aussi parce qu’il contient un des exemplaires de l’art aborigène canarien: La Cueva Pintada qui désigne tout l’ensemble. Il s’agit de motifs géométriques représentés avec de la peinture rouge, noire et blanche. L’utilisation que cet espace aurait pu avoir fait l’objet de nombreuses interprétations: grotte funéraire, lieu sacré, habitation… Néanmoins, il n’existe aucune donnée suffisante pour parvenir à une conclusion définitive.

(Plus d'information)

 Parc Archéologique du Maipés d’Agaete

Le Maipés de Agaete est une ressource patrimoniale exceptionnelle de l’île, aujourd’hui aménagé pour sa visite. Du fait de sa haute valeur archéologique, cet espace a été déclaré Bien d’Intérêt Culturel en 1974, il compte aujourd’hui un centre d’interprétation pour les visiteurs.
Un cimetière avec près de 700 tombes, en grands tumulus de 8 mètres de diamètre et 3 mètres de haut, bâtis en pierres volcaniques.

(Plus d’information)

 Nécropole de Arteara (San  Bartolomé de Tirajana)

Site funéraire préhistorique composé de plus d’un millier de structures tumulaires. Il occupe un territoire de deux kilomètres de long et un de large. De visite obligée.

(Plus d'information)

 Punta Mujeres (San  Bartolomé de Tirajana)

Il s’agit d’une grande structure de logements et un des nombreux sites côtiers du littoral de l’île.

 Village de Tunte (San  Bartolomé de Tirajana)

Le plus grand ensemble de grottes de toutes les Canaries. Il s’agit d’un grand village, toute une agglomération ouverte à l’intérieur de la roche et qui comprend des habitations, des greniers, des dépôts funèbres et des peintures rupestres.

 Las Fortalezas (San  Bartolomé de Tirajana)

Un bon exemple de village fortifié formé de grottes naturelles et creusées artificiellement dans la roche. Certaines d’entre elles contiennent des restes de peintures rupestres, d’autres ont eu des fonctions funéraires et d’entre encore celles de silos.

 La Audiencia (Temisas)

Groupe de caves creusées artificiellement, possédant diverses utilisations: habitations, cuisines, silos, greniers,...

 Les Letreros de Balos (Agüimes)

Il s’agit de l’ensemble le plus important de gravures rupestres de la Grande Canarie. Dans le même groupe se trouve la presque totalité de la typologie des gravures des Canaries: anthropomorphes, zoomorphes, les inscriptions alphabétiques, géométriques, …

 Risco del Canario (Agüimes)

Situé dans le ravin de Guayadeque. Il s’agit d’un ensemble de trente grottes artificielles environ, dont l’accès difficile les rendait infranchissables en cas d’attaque. 

 El Draguillo (Telde-Ingenio)

Situé dans le ravin qui sépare les deux mairies, il s’agit d’un site archéologique où peuvent être contemplés des gravures, des silos, des grottes funéraires et des grottes habitations.

 Almogaren de Amurga (San Bartolomé de Tirajana)

Un des exemples les plus complexes et spectaculaires des sites archéologiques, considéré comme un lieu de culte.

 Cuatro Puertas (Telde)

Grotte de grandes dimensions, creusée à la main dans le tuf volcanique. La caractéristique principale vient du fait de l’existence de quatre portes qui permettent d’accéder à une plate-forme horizontale. Son utilisation à été associée aux pratiques magiques et religieuses des canariens.

 Village de Tufia (Telde)

Ensemble de grottes et diverses maisons de pierre rassemblées en noyaux séparés et de tumulus funèbres. La fonction spécifique de beaucoup de ces constructions n’a pas pu être identifiée.

 Village de Tara (Telde)

Les grottes artificielles les plus importantes de la Grande Canarie s’y trouvent. De plus, de nombreux outils utilisés par les canariens pour leurs besoins quotidiens y ont été trouvés.

 La Restinga / Llano de las Brujas (Telde)

Le village est formé de constructions utilisées comme habitations, comme tumulus funéraires et d’un certain nombre qui ont probablement servis de grenier. Dans la plaine (Llano de las Brujas), les constructions se superposent, ce qui indique leur utilisation prolongée.

 Bandama (Santa Brígida)

Un des sites arquéologiques les plus rares de l’île  les grottes appelées Cuevas de los Canarios, un groupe d’habitations et de greniers collectifs situés dans le versan intérieur d’une caldera. Ce site se caracatérise par la présence de gravures rupestres.

 Grottes los Canarios (Las Palmas de Gran Canaria)

Cet ensemble archéologique est formé de deux grandes grottes artificielles pour l’habitat et d’autres grottes plus petites, avec des silos, creusées à deux niveaux, sous une grande arche naturelle qui les protège.

 La Cerera (Arucas)

Il s’agit d’un habitat formé par des grottes et des structures édifiées. Il est situé dans une des zones de l’île les plus fertiles et proches de la mer.

 Bocabarranco / El Agujero / La Guancha (Gáldar)

Dans cette zone sont conservés les restes d’un des villages des habitants primitifs de la Grande Canarie les plus importants du point du vue de la superficie. En plus du grand nombre de maisons, les tumulus funéraires les plus exceptionnels de l’île s’y trouvent.

 Village de Acusa (Artenara)

Ensemble d’habitations anciennes situées dans une des zones les plus fertiles de l’île. Ces habitations sont souvent peintes, et contiennent des grottes funéraires et de grands greniers.

 Grotte de Caballero (Artenara)

Ensemble de grottes pour l’habitat. Dans trois d’elles il est possible de voir des représentations rupestres triangulaires, et d’autres formes. Cet emplacement est considéré un lieu magique et religieux pour les Canariens.

 Grotte de los Candiles (Artenara)

Il s’agit d’une grotte artificielle qui occupe une place d’honneur dans l’archéologie canarienne. L’intérieur est divisé en six petites niches creusées qui sont couvertes de dizaines de triangles inversés, gravés ou en bas-relief et que l’on croit associés à la fertilités.

 Bentayga / Grottes del Rey (Tejeda)

Ce site ce caractérise par le fait qu’il est composé de trois noyaux, construits en formations archéologiques singulières, disposées en lignes. Il est possible d’y voir des exemples importants de grottes pour l’habitat, funéraires, greniers, ou encore réservées aux pratiques religieuses et un almogaren (sorte d’autel canarien) important.

 Village de Caserones (La Aldea de San Nicolás)

Il s’agit des restes de ce qui a constitué un des villages les plus grands de la Grande Canarie, avec une très grande densité d’habitations et de tumulus funéraires.

 Palais de Tabaibales (Mogán)

En plus des habitations en soi, il est à signaler la présence de petites tours et de murailles, de même que leur disposition qui les caractérise des autres sites archéologiques.

 Majada Alta (Mogán)

Il s’agit d’une grotte d petites dimensions où se trouvent des pictogrammes anthropomorphes, peints à l’ocre rouge. Elle constitue un site archéologique unique en raison des techniques employées et des motifs figuratifs.

Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal