Maspalomas
GranCanaria.com El Tiempo Hoy Home

La Mer

 

L’adrénaline, sport national

À Gran Canaria, la mer s’emploie à ce que nous montions tous sur une planche. Au moins une fois dans notre vie. Tout du moins essayer. L’océan tout entier semble avoir organisé une conspiration pour qu’il y ait de plus en plus d’adeptes du surf sur l’île, d’adeptes du bodyboard, de la planche à voile et ces dernières années, le kitesurf.





C’est pour cette raison, la conspiration océanique, que de belles vagues viennent en permanence s’échouer sur Gran Canaria. Jour après jour. De belles vagues, de taille moyenne pour les novices. Sur des plages où il est facile et même super facile de commencer à apprendre. Mais on trouve aussi de belles et grandes vagues pour les surfeurs les plus chevronnés. Des vagues cachés dans des recoins perdus parce que les meilleurs aiment surfer ainsi. Seuls et sans parler à qui que ce soit.

L’océan s’emploie également à diriger sur nous les meilleurs vents de cet hémisphère et d’une partie de l’autre hémisphère. Tout cela pour que les surfeurs et véliplanchistes de Vargas et Pozo Izquierdo ne cessent leurs va-et-vient avec cette étrange manie de voler au-dessus de l’eau qui entre sur les plages du sud-est de Gran Canaria.

Un père regarde les vagues avec son fils
Deux enfants pratiquent le bodyboard à Las Canteras

Vous ne nous croyez pas ? C’est normal, à Gran Canaria lorsqu’arrive la nuit, qu’approche le moment de s’endormir profondément, que la mer se faufile par les fenêtres des maisons. On dirait une jolie histoire et pourtant c’est vrai. L’océan nous parle tout bas. Il nous parle, c’est la vérité. Parfois un mercredi, une autre fois un vendredi ou encore un lundi. Et il nous dit tout bas : « demain grandes vagues », ou alors il nous dit : « demain, vent à Pozo ». Vous vous endormez alors bercé par le bruit de la mer, à compter les vagues et les écouter s’échouer de gauche à droite.

C’est pour ça chers amis que nous vous recommandons de venir à Gran Canaria et de tourner le dos aux problèmes. Si vous entendez l’appel de l’océan, vous intègrerez l’une des écoles de surf de l’île. Sans comprendre forcément pourquoi. Vous ne serez pas le dernier à vous lancer spontanément.

Pratique du Kitesurf sur la côte de Gran Canaria
Véliplanchistes faisant des acrobaties au sud-est de l’île

Et tout cela à cause d’une conspiration océanique. La conspiration est un savant mélange entre l’océan, le beau temps et les alizés qui couvrent Gran Canaria. Une conspiration marine qui nous pousse, nous qui vivons ici, à essayer au moins une fois. Essayez vous aussi. Une fois.

Puis, vous nous raconterez...

 


Patronato de Turismo de Gran Canaria. Tous droits réservés.
Cadre Légal