Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
L’Île

Fêtes et Informations

Fêtes et évènements

La principale fête de Gáldar est celle célébrée le 25 juillet en l'honneur de son saint-patron: la Fête de Santiago de los Caballeros (St Jacques des Chevaliers). Parmi les festivités organisées du 1er juillet au 5 août, les plus remarquables sont l'élection de la «Guayarmina» (gouvernante, homologue féminin du «Guanarteme») et de sa cour de «Tenesoyas» (suivantes de la «Guayarmina»), la célébration de la Procession (offrande au saint-patron à laquelle participent les différents quartiers de la ville et des chars de nombreuses communes de l'île. Tous se rendent à l'église de Gáldar pour y offrir à l'apôtre Saint Jacques des produits caractéristiques de la Grande Canarie); les chars, la bataille de fleurs et les feux d'artifice dans le centre de Gáldar; et le 27 juillet, pour la Saint Christophe, la traditionnelle bénédiction de voitures dans le Temple matrice de Saint Jacques.

Parmi toutes les fêtes patronales, il faut souligner celles qui se déroulent à Gáldar au cours du mois de mai en honneur à San Isidro et l’"Auto de los Reyes Magos" (Mystère des Rois Mages) qui a lieu tous les 5 janviers. À cette occasion, Gáldar se vêtit de ses plus beaux atours afin de revivre toute une époque de beaux souvenirs et nostalgie en mettant en scène le "Mystère des Rois Mages". Gáldar est une des rares villes qui maintient encore la tradition de le représenter à l’heure actuelle.

Parmi les processions de Gáldar, celles célébrées au mois de mai, en l'honneur de Saint Isidore et les carnavals sont aussi remarquables.

Histoire

L'ancienne Agáldar, siège de plusieurs organes du pouvoir social et politique, était la localité la plus importante de l'île avant l'annexion castillane. Ses dirigeants étaient reconnus par les monarques castillans comme les Rois de la Grande Canarie. Agáldar jouissait du statut tacite de capitale préhispanique et était le berceau et la cour de la dynastie qui gouvernait l'île.

La création de la paroisse de Santiago de Gáldar, à la fin du XVe siècle, convertit la commune en l'un des principaux foyers des origines du Christianisme aux Canaries. Son statut de capitale politique et administrative du tiers nord-ouest de la Grande Canarie en fut ainsi consolidé. Avec le temps, les unités territoriales de Guía, Agaete et Artenara se sépareraient de Gáldar.

Gáldar conserva beaucoup de vestiges de son noble passé jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. L'époque de splendeur économique et sociale que connut la ville à la fin de ce siècle déboucha sur une période de rénovation urbaine de presque un siècle à laquelle la ville de Gáldar doit une bonne partie de sa physionomie actuelle.

Le choix de la ville comme siège Provisioire du Palais de Justice en 1812, l'ascension au statut de chef-lieu de juridiction en 1837, l'émouvante instauration de la Commission de Province du Gouvernement en 1843, la Fondation Royale du Théâtre en 1847, la création de la «Ayudantía de Marina» (Délégation de l'État Major de la Marine) en 1859 ou l'obtention du titre de Ville en1894 illustrent le prestige du Bourg de Gáldar au XIXe siècle.

Le XXe siècle, après quelques décennies de grande activité commerciale et le traumatisme de la Guerre Civile, s'est caractérisé par un intense redressement économique et démographique au cours de ses dernières années donnant finalement forme au centre historique, riche et extraordinairement varié. lI comprend des parcs archéologiques et des bâtiments publics et privés des styles les plus variés, du XVIIIe siècle jusqu'à nos jours.

Géographie

La commune de Gáldar se trouve dans l'angle nord-ouest de l'île de la Grande Canarie, dans la région appelée « Région du Nord-ouest » et à 27 kilomètres de distance de la capitale de l'Ile.

L'étendue de la commune est de 61,58 kilomètres carrés, elle s'étend de la côte nord jusqu'au centre de l'île. La forme de son périmètre s'apparente à celle d'un triangle irrégulier au sommet très effilé. Le sommet supérieur se trouve à environ 1.700 mètres d'altitude.

Les limites de Gáldar sont : l'Océan Atlantique au nord; au sud, la commune d'Artenara; à l'est, Santa María de Guía et Moya; et à l'ouest, Agaete.

Les hauteurs de cette commune du nord, à l'orographie accidentée, offrent des paysages aux morphologies très différentes comme le Montañón Negro, la Caldera de los Pinos de Gáldar et le Ravin de Fagagesto qui proviennent d'éruptions volcaniques.

Économie

Les caractéristiques géographiques et historiques de Gáldar en font une commune dont l'activité économique est essentiellement agricole. La culture de la banane s'y distingue particulièrement, Gáldar étant la localité de la Grande Canarie en produisant la quantité la plus importante.

La tomate et les célèbres oignons de Gáldar sont aussi des cultures traditionnelles de la commune, tout comme les cultures caractéristiques du moyen pays telles que la pomme de terre, le maïs, etc.

L'élevage est aussi une activité importante de la vie de la commune; voyons ainsi comment Viera y Clavijo garantissait l'excellence et la célébrité de ses fromages de lait de brebis et de fleur.

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.