Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
L’Île

Fêtes et Informations

Fêtes et évènements

La première semaine du mois de février on célèbre dans le vieux quartier la fête en l’honneur de la Patronne d’Ingenio. Il s’agit de la Fête en Honor a Nuestra Señora de la Candelaria (en l’Honneur de Notre Dame de la Candelaria). Les villageois se réunissent à cette occasion pour un pèlerinage et pour remettre des offrandes à la Vierge, le tout accompagné de manifestations folkloriques et d’une foire au bétail. Le pèlerinage se clôture sur le populaire Bal de Taifas auquel participent différents groupes folkloriques.

Les Fêtes de Notre Dame du Buen Suceso sont aussi caractéristiques de la municipalité, elles se tiennent sur le village de Carrizal où est organisé un pèlerinage très populaire.

‘La Bajá del Macho’ est une autre fête populaire qui se tient sur la municipalité et qui a lieu vers la mi-octobre. Elle remémore l’élection du meilleur bouc parmi ceux présentés à la Foire de la Pasadilla. On fête le mâle choisi par une procession.

De la même façon, il existe d’autres célébrations comme les fêtes de Saint Pierre et Saint Paul au mois de juin ainsi que celles de Saint Isidore et Saint Roch au Carrizal.

Histoire

Pendant la colonisation de l’Île de Grande Canarie et lors de la répartition des terres entres les classes impliquées dans la conquête, le domaine d’Agüimes devint patrimoine de l’Église. Ce territoire se caractérisait par la disposition de grandes étendues de terre de cultures sur les deux versants des Gorges de Guayadeque, irriguées par les sources de ces gorges.  

Sur le versant gauche du Guayadeque se situe le domaine d’Ingenio consacré à la culture de la canne à sucre, poussé par les colons portugais qui se sont installés sur l’Île. C’est Alonso de Matos, commerçant portugais, qui a construit la première « raffinerie » sucrière dans la Vallée d’Aguatona.

De nombreuses familles se sont installées dans la région autour de l’ensemble industriel. Vers la moitié du XVIème siècle, cette croissance démographique a favorisé la construction d’un ermitage antérieur à l’actuelle Église de la Candelaria.

Le développement agricole de la zone a fait augmenter encore davantage la population de la ville au cours des XVIème et XVIIème siècles. Mais à la fin du XVIIème siècle, les ressources naturelles d’Ingenio ne nourrissent plus une population aussi importante, c’est le début d’un fort exode à partir des villages les plus importants.

Au XIXème siècle, Ingenio prend son indépendance par rapport à la ville d’Agüimes et devient une entité municipale après l’autorisation accordée par l’autorité ecclésiastique au petit ermitage de La Candelaria de devenir une paroisse indépendante en 1815.

Géographie

Ingenio est situé dans le Sud-Est de l’Île de Grande Canarie et son territoire, de 38 km² se situe sur un versant de 1200 mètres d’altitude pour son point le plus élevé, la Caldera de Los Marteles à 310 mètres pour le centre d’Ingenio. Le territoire occupé par Ingenio a une forme triangulaire et sa limite Nord est formée par les Gorges du Draguillo qui sert aussi de ligne de séparation avec la municipalité de Telde et par les Gorges de Guayadeque au Sud qui fixent la limite avec la Ville d’Agüimes.

La pente douce sur laquelle est installée la municipalité jusqu’à arriver à la mer est davantage prononcée dans la zone des Gorges de Guayadeque. Cette rampe est formée de roche basaltique sous forme de coulées de lave et de manteaux pyroclastiques, interrompue par une grande terrasse alluviale juste quelques mètres avant la zone côtière de la municipalité.

Le littoral de la municipalité s’étend sur trois kilomètres, avec peu de falaises et il est faiblement accidenté.

Économie

L’activité économique de la municipalité a tourné, depuis le XVIème siècle, autour de la culture du sucre. Le populaire « ingenio », raffinerie sucrière, en français, construite dans la Villa a fini par être la référence de la municipalité jusqu’à lui donner son nom. Ainsi, Ingenio est devenu un domaine important du point de vue économique pendant plusieurs siècles.

A l’heure actuelle, ces cultures ne se développent plus à Ingenio, en effet, la canne à sucre américaine est devenue bien meilleur marché car produite en masse même si elle est de moins bonne qualité que la canarienne. Ce fait a provoqué au XVIIème siècle le début de la crise de la culture sucrière sur l’île de Grande Canarie.

Malgré cela, Ingenio a toutes les caractéristiques d’une municipalité où une grande partie de la population est employée dans le secteur agricole et voit se développer le secteur des services dans le centre urbain.

Ingenio est par ailleurs le lieu de référence pour l’artisanat de l’Île, en particulier pour la broderie canarienne et la Moda Calada.

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.