Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
L’Île

Fêtes et Informations

Fêtes et évènements

Au chapitre des grandes fêtes, on notera celle du saint patron de la ville, l’Archange Saint Michel, on le fête le 29 septembre, la vénération que lui portent ses fidèles dénote sa bravoure et la lutte entre le bien et le mal. Ces fêtes comprennent 3 jours de Farandole de Théâtre, le Pèlerinage populaire, la Foire au Bétail et le traditionnel Lâcher du Chien Maudit.

Aux fêtes traditionnelles de la commune, on ajoutera la célébration de Saint Jean Baptiste, au cours de laquelle Tenteniguada allume les traditionnels feux dans la nuit magique du 24 juin.

Chaque 16 août, la Vallée de San Roque se pare de drapeaux et guirlandes lumineuses pour fêter son Saint Patron. 

Les amandiers sont un des grands acteurs de la commune de Valsequillo, on en dénombre plus de 2000 spécimens répartis sur cette localité. À partir de là, Valsequillo célèbre pendant la première quinzaine de février une fête très populaire, la Fête de l’Amandier en Fleur, mettant en valeur la floraison de ces arbres rustiques. 

Toutes ces fêtes s’enrichissent par la participation des différents groupes musicaux de la commune comme El Rancho de Ànimas, le Collectif Almogaren, le Groupe Folklorique Los Lomitos, L’École Municipale de Musique, la Troupe du “Medio jigo p’al kilo” et la Troupe Valsequillera.

Histoire

Valsequillo étant une des zones les plus hautes du Faycanato de Telde, elle a joué un rôle important dans le culte religieux aborigène, en effet il y avait un Almogaren au sommet de la “montagne sacrée” de El Helechal. Les habitats troglodytes sur les pentes du Ravin de San Miguel sont aussi importants, en particulier à Tecén et Los Llanetes.

On sait que les Castillans sont arrivés par les Gorges de Tecén. Lorsque les Conquérants sont arrivés dans les Gorges de San Miguel, à hauteur de la ferme d’El Colmenar, il durent affronter une cruelle bataille contre les défenseurs de l’Almogaren, parmi lesquels se trouvait notamment les chefs canariens Tecén et Niguada. 

Depuis lors, ce lieu s’est appelé « Lugar de la Sepultura » (Lieu de la Sépulture) et « Sepultura de El Colmenar » (Sépulture de El Colmenar), pour finir par être désigné comme El Helechal la Cruz de Cristo (La Fougeraie La Croix du Christ). 

Par la suite, en 1530, une caserne de cavalerie devait être construite tout près du Ravin, connu sous le nom de « Caserne de El Colmenar ». 

Un ermitage est bâti en 1670 pour être institué en paroisse de San Miguel Arcángel par l’Évêque Verdugo en 1800. 

Deux ans plus tard, un Ordre Royal accorde à Valsequillo sa propre Mairie, par conséquent elle obtient son autonomie et la séparation avec la municipalité de Telde. 

Le 12 mars 1802 est une date qui est entré dans l’histoire de Valsequillo, ce jour là, l’Audience décide « ... que la proximité du district signalé par le Révérend auprès de l’Évêque à la nouvelle aide de paroisse du canton de Valsequillo, désigne vingt-quatre membres, qui pour le reste de l’année en cours, nomment un Maire lequel, indépendamment de celui de Telde et sous l’autorité immédiate des Justices Ordinaires de cette capitale, assure la juridiction du district, la surveillance des vivres et autres actions gouvernementales et économiques sur ce canton, ils sont aussi amenés à désigner un procureur et un fiel de fechos ou vice-notaire...”. C’est ainsi que Valsequillo de Gran Canaria pris son indépendance vis-à-vis de Telde pour être constituée en commune.

Géographie

S’étendant sur une superficie de 39,15 kilomètres carrés, la commune de Valsequillo se situe sur les contreforts du Bassin de Telde. Son point culminant se trouve à 1800 mètres d’altitude.

Au nord la commune est voisine des communes de la Vega de San Mateo et de Santa Brígida ; au sud elle est limitrophe de Telde, Ingenio et Agüimes, à l’entrée des Gorges de Guayadeque ; à l’est on trouve Telde ; et sur la face ouest la commune est voisine de Vega de San Mateo et de San Bartolomé de Tirajana. 

Une impressionnante chaudière d’érosion, la Caldera de Tenteniguada, lui sert d’abri face au Massif Central de Gran Canaria. Cette chaudière agit comme bassin de réception des eaux de pluie, elle se caractérise par une grande valeur botanique, on y trouve des espèces typiques du Monteverde, certaines d’entre elles sont uniques au monde. 

Surplombant les escarpements, dans ce paysage spectaculaire, on remarquera certains rochers comme le Saucillo et le Roque Grande. Parmi les sommets, les chaudières volcaniques des Marteles et de la Calderilla sont celles qui dénotent de par leur importance paysagère et culturelle. 

Le Bassin du Telde, présente au milieu de son cours des ravins beaucoup plus encaissés, notamment le Ravin de San Miguel, ses affluents offrent un paysage de toute beauté ou encore le Ravin des Cernícalos ou celui de San Roque.

Économie

La principale source de revenus à Valsequillo provient du secteur tertiaire (services, construction, transport, professions libérales). L’agriculture en autosuffisance apporte un complément à l’économie familiale. Comme sur les autres municipalités des alentours, la production de pommes de terre, de légumes, de céréales, etc. prédomine ici, ces dernières années la culture de fraises s’est développée pour fournir le marché insulaire, les amandiers ont joué un rôle important dans le paysage, il conviendrait de soutenir cette culture au titre de la source de revenus qu’elle a constitué en d’autres temps.

L’élevage de caprins et d’ovins est une autre activité importante sur la commune, sa production est essentiellement destinée à la fabrication artisanale et industrielle de fromages et à la vente de lait. 

Une tradition séculaire est liée à l’utilisation du cheval en raison de la présence passée de la Caserne de Cavalerie et à l’utilisation de cet animal dans les travaux agricoles (battage, trait…). 

Pour ce qui est des entreprises installées à Valsequillo, on relèvera le secteur industriel avec la présence d’usines de mise en bouteilles d’eau, de fabrique de produits dérivés du miel, du secteur viticole, de boulangeries et autres activités liées au secteur fromager. 

On soulignera également que les autres activités industrielles et commerciales connaissent à l’heure actuelle un fort développement, en raison de l’augmentation de la population il y a une demande de produits et services de proximité et apparaissent des entrepreneurs pour répondre à ces besoins (ateliers, commerces, etc.). 

Il est intéressant de mentionner que pour le développement et la promotion de la production locale, un marché municipal ouvre ses portes au public tous les dimanches.

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.