Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
Gastronomie

Valleseco

Trinquer autour de la pomme à Valleseco

À Valleseco, commune verte et montagneuse comme il en existe peu et contrairement à ce que son nom indique, sa végétation touffue est en grande partie naturelle (pinède, laurisylve) mais elle est aussi le fruit d’une activité longue de deux siècle autour de sa production agricole. Les choses ont débuté vers le milieu du XIXème siècle, le territoire devient commune (en 1843) et l’un de ses premiers maires se lance dans la promotion de la plantation de pommiers de la variété reinette (en 1858) afin de rentabiliser les terres en friche.

Vue panoramique de Valleseco avec la mer en fond

Le succès de cette nouvelle culture a fait de la pomme, en plein XXème siècle, l’un des produits les plus en vue lors des offrandes à la Virgen de la Encarnación qui, depuis 1974, se déroulent lors d’une procession pendant les fêtes en l’honneur de la Sainte-patronne de la commune. A tel point que ces fêtes ont commencé à porter aussi le nom de « Fête de la Pomme », ont alors été organisés une kermesse de la pomme, une exposition de pommes et un concours pour récompenser la plus grosse pomme.

Néanmoins, une telle joie autour de la pomme ne pouvait éviter le déclin de ces arbres : la main d’œuvre se faisait de plus en plus rare, la quantité et la qualité du fruit baissèrent, les arbres sont devenus souvent sauvages et/ou ont été perdus.

Stand de pommes un jour de marché

À nouveau, la Mairie a dû faire preuve d’une grande imagination pour trouver la formule qui allait donner une nouvelle vie aux plantations et à la pomme reinette. Cette formule fut simple : transformer la pomme en cidre naturel. Cette heureuse initiative a permis d’ouvrir en 2010 une petite cidrerie – la première de l’archipel – répondant au nom de Gran Valle. Jusqu’alors, sur toute l’île de Gran Canaria, on dénombrait quelque 16.000 pommiers dont la moitié pour la seule commune de Valleseco.

Le boom généré par la cidrerie a multiplié par trois le nombre de ces arbres dans la commune sur les deux premières saisons du cidre Gran Valle. Par ailleurs, chaque année des journées gastronomiques sont organisées autour de plats dont l’un des ingrédients est la pomme et, tout naturellement, ils sont servis avec du cidre Gran Valle (pour en savoir plus, allez sur les sites internet www.nortedegrancanaria.es y www.pellagofio.com).

Des ouvriers au sein de la fabrique de cidre de Valleseco

La scène de tous ces mets servis autour du cidre se déroule dans les restaurants de la commune (en particulier autour du village de Valleseco et du quartier de Lanzarote). De nombreux habitants de l’île, parallèlement à leur visite gastronomique sur la commune, s’évadent dans la nature bucolique de la Lagune de Valleseco où ils ont accès à l’aire de loisirs pour faire griller les morceaux de viande qu’ils ont apportés (après avoir demandé l’autorisation en Mairie).

Sur cet espace (également prévu comme zone d’observation ornithologique), la lagune fréquentée par différents oiseaux était dédiée, vers le milieu du XXème siècle, à la culture de… lupins (« chochos » dans le dialecte local). « On les semait en octobre et pour cette activité, plus de vingt attelages venaient sur place » expliquait le dernier gardien de cette terre.

Le chocho “était récolté fin juillet ou au mois d'août, cette récolte se faisait à la fraîche". Le gardien, Juan del Pino, passait dans les quartiers de Zumacal, Sobradillo et Teror en soufflant dans un coquillage. Lorsque ce son résonnait dans ces quartiers et dans les villages voisins, les habitants comprenaient que c’était le moment de venir faire la récolte… en échange ils repartaient avec les tiges sèches dont ils se servaient comme combustible pour cuisiner chez eux. 

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.