Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
L’Île

Fêtes et Informations

Fêtes et évènements

Parmi les fêtes populaires de la municipalité d’Agüimes, soulignons les Fiestas de Ntra. Señora del Rosario (Notre Dame du Rosaire) avec des manifestations comme "l’Offrande d’Eau et de Gofio(sorte de pain)", une célébration traditionnelle qui attire des centaines de visiteurs le dernier lundi de septembre pour rappeler cette ancienne coutume qui consistait à conduire au moulin cet élément fondamental de la gastronomie canarienne. Les fêtes de Nuestra Señora del Rosario ont été déclarées d’Intérêt Touristique National.

Une autre manifestation importante est la “Rencontre en Centre-ville”, à cette occasion, les coins et recoins du centre-ville d’Agüimes se peuplent de folklore, de coutumes et de nourriture traditionnelle.

En août on célèbre "La Vara del Pescao", une rencontre charmante à travers les rues du village de marins d’Arinaga au son du folklore, de la musique, le tout agrémenté de sardines fraîches grillées.

En mai, ce sont les fêtes de San José Obrero que les habitants d’Arinaga dédient au fermier et au berger. La tradition agricole et d’élevage du quartier du Cruce de Arinaga est reflétée dans cette fête. la ‘tonte’ des moutons et la ‘traite’ des chèvres et vaches, la fabrication et la dégustation de fromages traditionnels et la démonstration de jeux et sports traditionnels, voilà quelques-unes des activités que l’on pourra apprécier lors de ces fêtes.

Enfin, en février, Agüimes célèbre un des carnavals les plus traditionnels et populaires de l’île de Grande Canarie avec la journée du ‘Carnaval Ancien’, des concours de groupes musicaux et le Reci-Drag Queen.

Histoire

La colonisation aborigène de l’ancien territoire d’Agüimes a été intense. Elle a débuté dans les premières années de notre ère et elle a donné lieu à une diversité d’établissements (grottes – habitation et cabanes) situés le long de la vaste étendue des gorges formant l’orographie de ce territoire.

Les noyaux urbains pré-hispaniques de cette région étaient très importants, en particulier Temisas et Agüimes, comme l’attestent les vestiges archéologiques trouvés sur ces villes ainsi que dans les Gorges de Balos et Guayadeque. Cette richesse en hommes et en biens a attiré les premiers navigateurs atlantiques depuis la moitié du XIVème siècle, ils étaient intéressés par le commerce des esclaves et par les échanges avec les chefs indigènes d’orseille et de sang de dragon contre des ustensiles en métal.

Immédiatement après la Conquête de la Grande Canarie, le noyau de la Ville se forme autour de la Plaza San Sebastián. Ce territoire était assez attirant, entre autres raisons, par ses ports et sa pêche, par ses prés, vignes et plantations de canne à sucre, par ses pâturages et terrains communaux, par ses pâtures, moulins et ses eaux tranquilles, de sources et ses cascades.

Après sa fondation en 1487, Agüimes a été cédée par les Rois Catholiques à l’Église restituant ainsi les fonds grâce auxquels l’Evêque Don Juan de Frias avait contribué à la conquête de l’île de Grande Canarie. L’Épiscopat a maintenu ainsi son fief pendant quatre siècles jusqu’à la Loi de Désamortisation de 1837 qui en a fini avec cette propriété de plus de 130 kilomètres du littoral de Gando à Maspalomas.

Géographie

La municipalité d’Agüimes se situe dans le Sud-Est de l’île de Grande Canarie. Elle mesure 76 kilomètres carrés et son climat est doux avec une température moyenne annuelle de 20°C et de rares précipitations.

La Villa est divisée en trois zones parfaitement définies. celle des pâturages ou des sommets à partir de 300 mètres d’altitude, la partie agricole située à 275 mètres du centre historique et la zone allant de la côte au village de pêcheurs d’Arinaga.

La richesse des paysages mixant les sites aborigènes et l’architecture traditionnelle se combine avec l’environnement marin prédominant sur toute la côte à Agüimes.

L’aspect le plus significatif d’Agüimes est son orographie avec les Gorges de Guayadeque, le Roque (Roc) Aguayro et le paysage volcanique d’Arinaga comme valeurs principales.

Économie

À la fin du XIXème siècle et en particulier tout au long du XXème siècle, la demande en produits horticoles de la part des marchés local, national et surtout international (Europe), a alors permis de consacrer de vastes zones du littoral du Sud-Est de l’Île aux cultures d’exportation, au début aux produits cultivés à l’air libre (Tomates) et, plus récemment, aux produits obtenus sous serre (tomates, concombres, carottes, poivrons, fleurs…).

Le secteur industriel bénéficie d’une certaine tradition dans la région. Des plantations de canne à sucre, des raffineries de sucre, des minoteries, les fours à chaux pour la construction et le sel destiné à la consommation domestique et aux salaisons. Depuis peu, la spécialisation industrielle est liée à l’ouverture de l’Autoroute du Sud, à la proximité de l’Aéroport, aux facilités des voies de communication que tout cela suppose et aux avantages que représente pour les chefs d’entreprise la présence du Port d’Arinaga. 

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.