Gran Canaria
Web officiel du tourisme de Gran Canaria
Silueta Gran Canaria Site Map
Gran Canaria
Gran Canaria, me voilà !

La Aldea de San Nicolás



La Aldea de San Nicolás

Le territoire de la Aldea de San Nicolás commence sur la côte pour ensuite s’enfoncer à l’intérieur des terres. Il s’étend sur 139 kilomètres carrés et se trouve à une altitude de 340 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette commune est entourée au nord et à l’est par des falaises et ravins et s’étend du nord au sud sur une bande côtière de 33 kilomètres. Il s’agit d’une côte considérablement accidentée, haute, rocheuse de toute beauté et dont les plages et petites criques correspondent aux embouchures des ravins.

Parcourir la commune de La Aldea de San Nicolás permet au visiteur d’apprécier l’architecture populaire canarienne qui se découvre sous ses yeux dans la vieille ville du bourg : les maisons de pierre et d’argile, du dix-septième et dix-huitième siècles, et les maisons à balcon du dix-huitième siècle ne sont que deux exemples. La Casa del Balcón, première maison du centre-ville, Casas Blancas et la Casa del Corredor.

Le Museo Vivo est très populaire au sein de la commune. Il s’agit d’une mise en scène de la culture et des traditions canariennes réalisées en direct : le battage à l’aide d’animaux, l’élaboration du pain dans un four traditionnel, la traite des chèvres, la dégustation du lait avec gofio (farine de maïs, typiquement canarien) et l’élaboration de fromage sont quelques exemples.

Il ne faut pas oublier l’héritage aborigène qui est aussi très important à La Aldea. Sur le site Archéologique de Los Caserones, on a retrouvé une riche collection préhispanique de symboles et idoles d’argile et de pierre, actuellement conservée au Museo Canario, à Las Palmas de Gran Canaria.

Nous vous recommandons de visiter les anciennes aires de battue, les mines d’eau situées dans le Barranco de Tocodomán, les quatre moulins à vent et à eau de farine, les fours de chaux, brai et pain et l’alambic pour la distillation de rhum qui était en fonctionnement entre 1936 et 1958 à la Plage de La Aldea.

Les cultures aéroponiques de la Aldea de San Nicolás sont assez singulières (culture des tomates et des aubergines en suspension) et uniques en Europe.

Tout au long des 33 kilomètres de côte de la Aldea de San Nicolás se relaient plages de pierres, petites criques, grottes, plages de sable noir. Une grande majorité de ces plages sont peu transitées et restent donc intactes au milieu d’un paysage naturel quasi vierge.

Il convient de souligner la Plage de La Aldea, la plus visitée étant donné qu’elle se situe au sein du village, les Plages de Tasarte et Tasartico et plus particulièrement les plages de Güi Güi, d’une grande beauté grâce aux paysages qui l’entourent.

Plus d'infos

Les cookies permettent de vous offrir de meilleurs contenus. Lors de l´utilisation de nos services, vous acceptez les cookies. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez les cookies.